Vos traditions, vos valeurs, nos 97 ans d'expérience.


VIVIANE LAUNAY

LAUNAY, VIVIANE

1947 - 2020

C’est avec grande tristesse que les enfants de Viviane F. Launay vous annoncent son décès inattendu le 27 juillet 2020. Fille des émigrés français Dr Jean E. L. Launay - ancien combattant décoré de la Deuxième Guerre mondiale et Professeur à l’Université McGill - et Mme Simone (Salmon) Launay, Viviane est née à Montréal le 30 juillet 1947. Elle a grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce avec son frère aîné, (Dr) Marc Launay et est diplômée avec mention du Collège Marie de France à Montréal (baccalauréat français en philosophie). Elle a obtenu son baccalauréat avec distinction en 1969 (Université McGill et Université Carleton) et sa maîtrise en littérature et linguistique (Université Carleton) en 1970. Viviane était une femme intelligente et forte d’esprit qui a combattu tout au long de sa vie pour les droits des femmes et des peuples Autochtones, entre autres. Au cours de sa vie professionnelle, elle a longtemps travaillé au sein de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), d’abord comme Secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO (1991 à 1996) à Ottawa. Ensuite elle a travaillé au siège de l’UNESCO à Paris (1996 à 2003) où elle a occupé deux postes successifs : Directrice de Division des Commissions nationales, Centres et Clubs UNESCO et Directrice générale adjointe de la Division des Relations avec les États membres. En 2003, Viviane a été nommée Directrice du bureau de l'UNESCO à New York et Représentante auprès des Nations Unies. Elle a pris sa retraite anticipée deux ans plus tard, s’installant à Montréal pour mieux profiter de la présence de sa fille, Arielle Sarah Elbaz, son fils Michaël Elbaz et sa conjointe Hannah Claus, ses amies, ainsi que l’arrivée de ses petits-enfants, Noémie et Simon. En 2014 Viviane a été diagnostiquée avec une maladie rare (Maladie de Berger) qui a compromis son système immunitaire, faisant en sorte que ses dernières années étaient progressivement de plus en plus pénibles sur le plan physique. Néanmoins, ces ennuis de santé n’avaient pas diminué son esprit vif et généreux qui va beaucoup nous manquer. Une visite chez Mamie était toujours une occasion spéciale pour ses petits-enfants. Vivi avait un don de transformer le quotidien en célébration. En ces temps de pandémie, les funérailles seront simples et intimes. Elle sera inhumée au Cimetière Mont-Royal à Outremont. Une célébration de sa vie sera planifiée à une date ultérieure quand il sera possible d’organiser un rassemblement plus important. Des dons à la mémoire de Viviane peuvent être faits au Native Women’s Shelter of Montreal/Foyer pour femmes (http://www.nwsm.info/donate).

It is with great sadness that the children of Viviane F. Launay announce her sudden and unexpected passing on July 27, 2020. The daughter of French immigrants, Dr. Jean E. L. Launay, decorated World War II veteran and Professor at McGill University, and Mme. Simone (Salmon) Launay, Viviane was born in Montreal on July 30, 1947. She grew up with her brother (Dr.) Marc Launay in the Notre-Dame-de-Grâce neighbourhood and graduated with honours from the Collège Marie de France with a French Baccalaureate in Philosophy. She obtained her Honours B.A. in 1969 (McGill University and Carleton University) and M.A. in literature and linguistics (Carleton University) in 1970. Viviane was an intelligent and strong person who throughout her life fought for the rights of women and Indigenous peoples, among others. She worked many years at UNESCO (the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), first as Secretary General for the Canadian Commission for UNESCO in Ottawa (1991-1996), then in Paris (1996-2003) as Director, Division for Relations with Member States, Sector for External Relations, and later as Deputy Assistant Director-General for External Relations. In 2003, Viviane was appointed Director of the UNESCO office in New York and Representative to the United Nations. She opted for an early retirement two years later, in order to return to Canada and settle in Montreal. Here she could more easily spend time with her daughter Arielle Sarah Elbaz, her son Michaël Elbaz and his partner Hannah Claus, her friends, and later her grandchildren Noémie and Simon. In 2014, Viviane was diagnosed with a rare medical condition (Berger’s disease) which compromised her physical capacities, rendering her later years increasingly difficult. Nonetheless, her incisive spirit and generous nature remained intact. “Mamie” made every visit a special occasion for her grandchildren. We will miss her dearly. Vivi had a gift for transforming daily events into celebrations through her attention to detail and care of those she loved. Because of the current pandemic, the funeral service will be simple and intimate. She will be buried at Mount Royal Cemetery in Outremont. A celebration of her life will be held at a later date, once it is possible to hold larger gatherings. Donations in her memory may be made to the Native Women’s Shelter of Montreal (http://www.nwsm.info/donate).

C’est avec grande tristesse que les enfants de Viviane F. Launay vous annoncent son décès inattendu le 27 juillet 2020. Fille des émigrés français Dr Jean E. L. Launay - ancien combattant décoré de la Deuxième Guerre mondiale et Professeur à l’Université McGill - et Mme Simone (Salmon) Launay, Viviane est née à Montréal le 30 juillet 1947. Elle a grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce avec son frère aîné, (Dr) Marc Launay et est diplômée avec mention du Collège Marie de France à Montréal (baccalauréat français en philosophie). Elle a obtenu son baccalauréat avec distinction en 1969 (Université McGill et Université Carleton) et sa maîtrise en littérature et linguistique (Université Carleton) en 1970. Viviane était une femme intelligente et forte d’esprit qui a combattu tout au long de sa vie pour les droits des femmes et des peuples Autochtones, entre autres. Au cours de sa vie professionnelle, elle a longtemps travaillé au sein de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), d’abord comme Secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO (1991 à 1996) à Ottawa. Ensuite elle a travaillé au siège de l’UNESCO à Paris (1996 à 2003) où elle a occupé deux postes successifs : Directrice de Division des Commissions nationales, Centres et Clubs UNESCO et Directrice générale adjointe de la Division des Relations avec les États membres. En 2003, Viviane a été nommée Directrice du bureau de l'UNESCO à New York et Représentante auprès des Nations Unies. Elle a pris sa retraite anticipée deux ans plus tard, s’installant à Montréal pour mieux profiter de la présence de sa fille, Arielle Sarah Elbaz, son fils Michaël Elbaz et sa conjointe Hannah Claus, ses amies, ainsi que l’arrivée de ses petits-enfants, Noémie et Simon. En 2014 Viviane a été diagnostiquée avec une maladie rare (Maladie de Berger) qui a compromis son système immunitaire, faisant en sorte que ses dernières années étaient progressivement de plus en plus pénibles sur le plan physique. Néanmoins, ces ennuis de santé n’avaient pas diminué son esprit vif et généreux qui va beaucoup nous manquer. Une visite chez Mamie était toujours une occasion spéciale pour ses petits-enfants. Vivi avait un don de transformer le quotidien en célébration. En ces temps de pandémie, les funérailles seront simples et intimes. Elle sera inhumée au Cimetière Mont-Royal à Outremont. Une célébration de sa vie sera planifiée à une date ultérieure quand il sera possible d’organiser un rassemblement plus important. Des dons à la mémoire de Viviane peuvent être faits au Native Women’s Shelter of Montreal/Foyer pour femmes (http://www.nwsm.info/donate).

C’est avec grande tristesse que les enfants de Viviane F. Launay vous annoncent son décès inattendu le 27 juillet 2020. Fille des émigrés français Dr Jean E. L. Launay - ancien combattant décoré de la Deuxième Guerre mondiale et Professeur à l’Université McGill - et Mme Simone (Salmon) Launay, Viviane est née à Montréal le 30 juillet 1947. Elle a grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce avec son frère aîné, (Dr) Marc Launay et est diplômée avec mention du Collège Marie de France à Montréal (baccalauréat français en philosophie). Elle a obtenu son baccalauréat avec distinction en 1969 (Université McGill et Université Carleton) et sa maîtrise en littérature et linguistique (Université Carleton) en 1970. Viviane était une femme intelligente et forte d’esprit qui a combattu tout au long de sa vie pour les droits des femmes et des peuples Autochtones, entre autres. Au cours de sa vie professionnelle, elle a longtemps travaillé au sein de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), d’abord comme Secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO (1991 à 1996) à Ottawa. Ensuite elle a travaillé au siège de l’UNESCO à Paris (1996 à 2003) où elle a occupé deux postes successifs : Directrice de Division des Commissions nationales, Centres et Clubs UNESCO et Directrice générale adjointe de la Division des Relations avec les États membres. En 2003, Viviane a été nommée Directrice du bureau de l'UNESCO à New York et Représentante auprès des Nations Unies. Elle a pris sa retraite anticipée deux ans plus tard, s’installant à Montréal pour mieux profiter de la présence de sa fille, Arielle Sarah Elbaz, son fils Michaël Elbaz et sa conjointe Hannah Claus, ses amies, ainsi que l’arrivée de ses petits-enfants, Noémie et Simon. En 2014 Viviane a été diagnostiquée avec une maladie rare (Maladie de Berger) qui a compromis son système immunitaire, faisant en sorte que ses dernières années étaient progressivement de plus en plus pénibles sur le plan physique. Néanmoins, ces ennuis de santé n’avaient pas diminué son esprit vif et généreux qui va beaucoup nous manquer. Une visite chez Mamie était toujours une occasion spéciale pour ses petits-enfants. Vivi avait un don de transformer le quotidien en célébration. En ces temps de pandémie, les funérailles seront simples et intimes. Elle sera inhumée au Cimetière Mont-Royal à Outremont. Une célébration de sa vie sera planifiée à une date ultérieure quand il sera possible d’organiser un rassemblement plus important. Des dons à la mémoire de Viviane peuvent être faits au Native Women’s Shelter of Montreal/Foyer pour femmes (http://www.nwsm.info/donate).

C’est avec grande tristesse que les enfants de Viviane F. Launay vous annoncent son décès inattendu le 27 juillet 2020. Fille des émigrés français Dr Jean E. L. Launay - ancien combattant décoré de la Deuxième Guerre mondiale et Professeur à l’Université McGill - et Mme Simone (Salmon) Launay, Viviane est née à Montréal le 30 juillet 1947. Elle a grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce avec son frère aîné, (Dr) Marc Launay et est diplômée avec mention du Collège Marie de France à Montréal (baccalauréat français en philosophie). Elle a obtenu son baccalauréat avec distinction en 1969 (Université McGill et Université Carleton) et sa maîtrise en littérature et linguistique (Université Carleton) en 1970. Viviane était une femme intelligente et forte d’esprit qui a combattu tout au long de sa vie pour les droits des femmes et des peuples Autochtones, entre autres. Au cours de sa vie professionnelle, elle a longtemps travaillé au sein de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), d’abord comme Secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO (1991 à 1996) à Ottawa. Ensuite elle a travaillé au siège de l’UNESCO à Paris (1996 à 2003) où elle a occupé deux postes successifs : Directrice de Division des Commissions nationales, Centres et Clubs UNESCO et Directrice générale adjointe de la Division des Relations avec les États membres. En 2003, Viviane a été nommée Directrice du bureau de l'UNESCO à New York et Représentante auprès des Nations Unies. Elle a pris sa retraite anticipée deux ans plus tard, s’installant à Montréal pour mieux profiter de la présence de sa fille, Arielle Sarah Elbaz, son fils Michaël Elbaz et sa conjointe Hannah Claus, ses amies, ainsi que l’arrivée de ses petits-enfants, Noémie et Simon. En 2014 Viviane a été diagnostiquée avec une maladie rare (Maladie de Berger) qui a compromis son système immunitaire, faisant en sorte que ses dernières années étaient progressivement de plus en plus pénibles sur le plan physique. Néanmoins, ces ennuis de santé n’avaient pas diminué son esprit vif et généreux qui va beaucoup nous manquer. Une visite chez Mamie était toujours une occasion spéciale pour ses petits-enfants. Vivi avait un don de transformer le quotidien en célébration. En ces temps de pandémie, les funérailles seront simples et intimes. Elle sera inhumée au Cimetière Mont-Royal à Outremont. Une célébration de sa vie sera planifiée à une date ultérieure quand il sera possible d’organiser un rassemblement plus important. Des dons à la mémoire de Viviane peuvent être faits au Native Women’s Shelter of Montreal/Foyer pour femmes (http://www.nwsm.info/donate).

Français English Español Italiano Tiếng Việt

Envoyer cet avis à un ami

Message de sympathie

Voir tous les avis de décès